Menu Fermer

Grange Stone, le plus grand cercle de pierres d’Irlande, comté de Limerick

Cercle de pierres Grange Stone Limerick Irlande

Des cercles de pierres préhistoriques, en Irlande, il y en a de nombreux. La plupart sont d’ailleurs méconnus des visiteurs (car bien cachés ou en dehors des routes principales), mais bien connus des locaux, puisque ces cercles de pierres sont installés en Irlande depuis quelques millénaires. Beaucoup d’entre-eux se situent dans le sud-ouest de l’Irlande. C’est le cas de celui dont il est question aujourd’hui, Grange Stone, le plus grand cercle de pierres d’Irlande, sur les rives du Lough Gur, dans le comté de Limerick.

Ce qu’on sait de Grange Stone, le plus grand cercle de pierres d’Irlande

Cercle de pierres préhistorique Grange Stone Irlande

Grange Stone, plus grand cercle de pierres préhistorique d’Irlande (et de toutes les îles britanniques), en quelques chiffres :

  • Grange Stone aurait été construit entre 3000 et 2000 ans avant J.C.. Ce cercle de pierres date donc d’il y a entre 4 000 et 5 000 ans, de l’Âge de Bronze et serait aussi le plus vieux d’Irlande.
  • Grange Stone est constitué de 113 blocs de pierres disposés verticalement, en cercle.
  • Grange Stone fait plus de 45 mètres de diamètre intérieur et 64 mètres de diamètre extérieur, ce qui signifie une paroi épaisse de 9 mètres de profondeur pour y pénétrer. Ce monticule de terre protégeant l’accès au cercle de pierres de Grange Stone mesure jusqu’à 1,50 mètre de haut par endroit.
  • Le cercle est en fait construit sur une plateforme en terre, surélevée artificiellement. On estime à 3 000 tonnes d’argile graveleuse la quantité transportée à la main pour mettre en place cette imposante plateforme lors de sa construction.
  • La pierre la plus imposante de ce cercle de Grange Stone est un mégalithe qui mesure 4 mètres de haut et pèse 40 tonnes.
Site mégalithique Grange Stone Irlande

Le cercle de pierres de Grange Stone est assez unique en Irlande, au-delà de ses dimensions. En effet, il se distingue des autres cercles de pierres par deux aspects principaux. Le premier, c’est que les blocs de pierre qui le composent sont contiguës, alors que les cercles de pierres sont habituellement composés de monolithes autonomes et espacés. L’autre aspect distinctif de Grange Stone est le monticule de terre qui l’entoure et le passage via un couloir de pierres dressées qui en marque l’entrée unique sur sa face nord-est. En cela, ce cercle de pierres pourrait davantage se rapprocher d’un tumulus ou passage tombal comme Newgrange par exemple. Mais les excavations menées en 1939 par le professeur S.P. O Riordain ne concluent en rien à un site mortuaire (même si un mégalithe du genre existait dans la zone de recherche). Il s’agit bien d’un cercle de pierres, construit exclusivement à des fins de rituels ou d’évènements sacrés et le monticule de terre aurait servi de tribunes pour que le public puisse assister aux cérémonies qui se déroulaient à l’intérieur du cercle (un peu à la façon des arènes romaines 😉 ). L’orientation de Grange Stone est disposé de manière à ce que le cercle de pierres soit aligné avec le lever ou le coucher du soleil à certaines périodes de l’année.

Le cercle de Grange Stone et la place des cercles de pierres dans le folklore irlandais

Offrandes rituel celtique solstice d'été Irlande

Si l’on n’a pas de certitudes sur les raisons exactes qui ont poussé les habitants d’Irlande à construire ces cercles de pierres à l’époque de l’Âge de Bronze, les excavations tendent toutes à conclure qu’il s’agissait de lieux de rituels ou de cérémonies religieuses.

Beaucoup ont un rapport avec les astres, notamment le lever ou le coucher du soleil et tels de véritables calendriers astronomiques, ils offraient à certaines périodes de l’année de parfaits alignements si l’on se positionnait à certains points de ces cercles.

En réalité, quelques milliers d’années après leur création, ces formations de pierres renferment encore de nombreux secrets.

Aujourd’hui, ces cercles de pierre sont bien souvent associés à mythes et légendes locaux mais sont aussi des lieux où se retrouvent à certains moments de l’année spiritualistes, druides, ou simples locaux attachés au caractère mystique qu’évoquent ces mégalithes préhistoriques.

Le cercle de pierres de Grange Stone quant à lui est largement associé au solstice d’été et tous les ans, au matin de cette date, des Irlandais s’y retrouvent nombreux pour y observer le lever du soleil. Le cercle est effectivement connu pour l’alignement de son couloir lors des solstices d’été et d’hiver, mais aussi, chose moins commune, pour son acoustique appréciée des musiciens et chanteurs folkloriques. En effet, en se positionnant à certains endroits précis du cercle, le son, parait-il, réverbère tout autour du cercle…

Les alentours du cercle de Grange Stone sont également associés à Tír na nÓg, le royaume de l’invisible dans la mythologie celtique irlandaise.

Pour l’anecdote, l’un des 12 contes de mon recueil Les Aventures de Séamus le leprechaun se déroule sur le site même du cercle de pierres de Grange Stone. 😉 Plus d’informations sur ce livre de contes « remplis d’Irlande » en cliquant ici.

Ma dernière visite à Grange Stone, dans le comté de Limerick

Hêtre cercle de pierres préhistorique Grange Stone Irlande

Ma dernière visite au cercle de pierres de Grange Stone, c’était en septembre, par une belle et douce soirée ensoleillée. J’étais en vadrouille dans le comté de Limerick. J’avais passé l’arpès-midi sur les rives du Lough Gur, j’y avais fait quelques rencontres, dont John, seanchaí (conteur et passeur d’histoires des temps anciens et du folklore irlandais) et poète local avec qui j’avais discuté près d’une heure. Je lui avais fait part de mon intention de me rendre à Grange Stone pour le coucher de soleil, et pour ça, il fallait que je reprenne ma voiture. En effet, si le cercle de pierres de Grange Stone se situe sur les rives du lac, il n’est accessible que par la route, les terrains bordant le lac étant majoritairement privés et utilisés comme pâtures pour les troupeaux des fermes avoisinantes. John m’avait confié une pratique courante du site, à tester moi-même.

– Quand tu arrives, dirige-toi vers la plus grosse pierre, face à toi. Tiens-toi debout devant elle, appuies-y ton front et tes avant-bras, les paumes à plat sur la pierre. Tu verras, la pierre porte les traces de cette pratique. Quand on le fait, on sent une énergie très forte.

Il n’y a personne quand je me gare sur le parking de Grange Stone, qu’on peut facilement rater car en bord de route et face à une ferme, sur une ligne droite. Du parking, on devine un peu le décor, mais il faut monter sur le monticule de terre pour enfin découvrir les 113 pierres disposées de manière parfaitement circulaire. Et puis, ce hêtre mangeur de monolithe, qui ne cessera de ma fasciner. La lumière est sublimement dorée en cette soirée de début d’automne, une lumière encore toute estivale en réalité. Le lieu est paisible. Et chargé. Chargé des rituels, croyances, énergies de tous ces hommes, femmes, enfants, animaux, végétaux qui s’y retrouvent depuis des millénaires. Aujourd’hui encore, comme le prouvent les nombreuses offrandes en tout genre, (dont des croix de Sainte Brigitte et triskels végétaux), déposées sur et autour de l’autel en pierre, près de l’énorme monolithe que m’avait indiqué John. Je distingue effectivement sur la pierre, comme il me l’avait confié, les empreintes dans la roche aux emplacements des avant-bras. Je ne sais pas si je ressens plus d’énergie en m’y accolant qu’en étant simplement présente sur le site, parce que c’est très fort. Le contexte de fin de journée, d’un coucher de soleil illuminant le cercle de pierres, et d’y être seule, contribuant certainement à cette ambiance mystique.

Cercle de pierres Lough Gur Limerick Irlande

Les rituels, pratiques et croyances liés au cercle de Grange Stone sont encore bien présents, plusieurs millénaires après sa construction, en témoignent aussi les rubans et tissus suspendus à un arbre à l’extérieur du cercle, les bougies, les plumes, les pièces disposées sur l’autel ou près du passage d’entrée. Quelques semaines auparavant, c’était Lughnasa, une fête païenne ancestrale en Irlande durant laquelle on célébrait la saison des récoltes.

Le cercle de pierres de Grange Stone n’est pas le seul site préhistorique de la région… J’aurai sans doute l’occasion de vous en parler dans un prochain article. 😉 En attendant, je suis curieuse de lire vos commentaires ci-dessous, n’hésitez pas ! 😊 Et bien sûr, pensez à me rejoindre sur la page Facebook Raconte-moi l’Irlande et Instagram @racontemoilirlande pour davantage de photos de mes vadrouilles irlandaises, passées et à venir !

Posted in Culture, Coutumes, folklore et traditions, Idées Voyage et week-ends en Irlande, récits

8 Comments

  1. Coralie Arrufat

    ROHHHHH ! On l’à raté celui là ! Mais je le mets sur ma liste ! Magnifique article comme toujours surtout pour des fans de vieux cailloux comme nous ! ( on en a déjà chassé plein en Irlande !!!!).

Laisser un commentaire