Menu Fermer

Rugby en Irlande, équipe d’Irlande et joueurs emblématiques

Rugby Irlande ballon vert

Avec moins de 1.4% de la population inscrite à la Fédération Irlandaise de Rugby (IRFU), contre 7.4% pour la GAA, l’association des sports gaéliques, le rugby n’est pas le sport le plus populaire de l’île. Cela vous surprend peut-être, car le XV du Trèfle comme on l’appelle, fait partie des nations majeures du rugby international. Coup de projecteur sur le rugby en Irlande et sur l’équipe d’Irlande de rugby, ses caractéristiques, son histoire, ses hymnes, et quelques uns de ses joueurs emblématiques.

Précision : dans cet article, je me concentre sur le rugby masculin, car le rugby féminin reste encore très marginal en Irlande.

Le rugby à XV en Irlande en quelques points clés

  • La fédération de rugby en Irlande s’appelle l’Irish Rugby Football Union. Si vous vous demandez pourquoi le mot « football » figure ici (c’est le cas également pour la fédération anglaise par exemple), c’est tout simplement parce qu’à l’origine, ce sport était appelé « Rugby football », le football originaire de la ville de Rugby, en Angleterre. 😉
  • L’IRFU a été créée à la fin du XIXème siècle. A cette époque, l’Irlande était encore un seul et même pays. Lors de la partition de l’île en deux pays au début du XXème siècle, la République d’Irlande et l’Irlande du Nord, il a été décidé de conserver une seule et même organisation rugbystique. C’est pour cela qu’aujourd’hui encore, l’IRFU est la seule organisation officielle de rugby sur l’île d’Irlande, et que ses adhérents et clubs peuvent être aussi bien de République d’Irlande, que d’Irlande du Nord. Il en est donc de même pour les joueurs de l’équipe nationale de rugby irlandaise.
  • Lors des matchs de l’équipe de rugby irlandaise, deux drapeaux sont toujours présents : le Tricolore de la République d’Irlande, et le jaune et rouge qui représente la province d’Ulster, dont fait partie l’Irlande du Nord.
Drapeaux équipe rugby irlandaise
  • L’IRFU compte à ce jour 209 clubs et 95 000 licenciés pour une population totale sur l’île de 6.8 millions d’habitants. Les clubs sont rattachés à leurs provinces respectives : Ulster, Munster, Connacht et Leinster.
  • Les jeunes de moins de 18 ans jouent principalement au sein de leurs écoles et des championnats provinciaux sont organisés. En Irlande, on appelle ça Schools’ rugby. Depuis une trentaine d’années, ces compétitions de jeunes drainent un public considérable dans les stades.
  • Le rôle que jouent les écoles pour le rugby en Irlande est important car c’est souvent par ce chemin qu’arrivent les joueurs au niveau professionnel. Brian O’Driscoll par exemple, l’ancien capitaine de l’équipe d’Irlande, s’est formé dans son école de Blackrock, sur la côte sud dublinoise.
  • Le rugby irlandais a commencé à se professionnaliser à partir de 1995, suivant la tendance européenne de l’époque. Avant ça, l’IRFU était gérée par des volontaires passionnés de rugby.
  • Les équipes de rugby professionnelles en Irlande sont celles de ces 4 provinces : Ulster, Munster, Connacht et Leinster.
Irlande club Munster Rugby écharpe
  • L’Irlande ne disposant pas de suffisamment d’équipes professionnelles pour assurer un championnat de ce titre, les équipes irlandaises d’Ulster, Munster, Connacht et Leinster font parties du championnat de Pro14, qui regroupe également des équipes galloises, écossaises, sud-africaines et plus récemment italiennes.
  • Le stade de Landsdowne Road à Dublin, désormais rebaptisé par le nom d’une compagnie d’assurances, appartient à l’IRFU. C’est aussi là que joue l’équipe nationale de football pour la République d’Irlande.
  • Lors de ses travaux de rénovation en 2007, le XV du Trèfle a reçu le XV de la Rose dans le stade habituellement réservé aux sports gaéliques, un match lourd de sens dû au passé de ce stade lors de l’occupation anglaise. Victoire historique ce jour-là pour l’Irlande, avec un score final de 43 à 13 !

Si vous voulez en savoir plus sur cet évènement qui a marqué l’histoire de l’Irlande, allez lire l’article que j’ai écrit sur le premier Bloody Sunday.

  • Si traditionnellement en France, on jouait au rugby surtout en fonction de son appartenance géographique (la moitié Sud de la France), en Irlande, le rugby est un sport joué traditionnellement, encore aujourd’hui, par les classes moyennes voire bourgeoises (il en est de même dans les pays de Grande Bretagne).
  • Le Tigre Celtique dans les années 90, et au début des années 2000, a contribué à l’essor de ce sport du ballon ovale en Irlande.

Les hymnes irlandais au rugby

Rugby hymne équipe Irlande

L’hymne de la République d’Irlande

Jusqu’au milieu des années 90, l’hymne qui était joué lors des matchs de rugby de l’équipe d’Irlande, était l’hymne de la République d’Irlande (la majorité des joueurs étant de la République), la Chanson du Soldat, ou Amhrán na bhFiann en Irlandais.

Cependant, dans les années 90, l’Irlande du Nord était encore en guerre civile, et les tensions étaient palpables. Les joueurs Nord-irlandais (principalement protestants) ne se reconnaissant pas dans l’hymne de la République d’Irlande, ils ne la chantaient donc pas. Telles étaient les polémiques autour de cet hymne pour le XV du Trèfle, que des attentats ont été perpétués à cause de ça au fil des années.

Ireland’s call

Pour la Coupe du Monde de Rugby en Afrique du Sud en 1995, la fédération irlandaise a donc décidé de commissionner une chanson qui serait utilisée comme hymne national, spécialement pour l’équipe du XV de trèfle, qui réunit des Irlandais d’Irlande du Nord comme de la République d’Irlande. Pour cela, ils ont fait appel à l’un des auteurs-compositeurs irlandais le plus populaire de l’île, Phil Coulter.

C’est donc Phil Coulter qui est derrière la chanson Ireland’s Call, qui, même si elle a suscité quelques polémiques au début, a été de suite adoptée par les supporters irlandais, et les joueurs eux-mêmes.

Depuis, Ireland’s Call est le seul hymne qui est joué à l’extérieur, alors que quand l’Irlande joue à domicile, dans le stade de Dublin, les deux hymnes sont joués : d’abord l’hymne de la République d’Irlande, et ensuite, Ireland’s Call.

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

L’hymne non officiel des supporters irlandais : The fields of Anthenry

Si vous suivez le rugby internationnal, vous n’avez pas pu le manquer : The Fields of Anthenry est le chant de ralliement des supporters de rugby irlandais, qu’ils entonnent à gorges déployées depuis les gradins des tribunes pendant les matchs.

Cependant, cet « hymne » des supporters fait polémique. En effet, il est à l’origine celui des supporters de l’équipe de Munster. Et la rivalité notemment entre les équipes de Leinster et de Munster est telle, que les supporters de Leinster ont souvent bien du mal à le chanter pour leur équipe nationale ! Faudrait-il alors un jour, faire à nouveau appel à Phil Coulter, pour avoir un chant des supporters qui satisfasse tout le monde ? 😉

Historique de l’équipe de rugby irlandaise

  • Née en 1875 avant même la création de l’IRFU, l’équipe de rugby irlandaise avait alors affronté pour son premier match l’équipe d’Angleterre (défaite irlandaise).
  • Comme mentionné plus haut, à l’époque, il n’y avait qu’un seul pays sur l’île. Les joueurs internationaux irlandais pouvaient donc venir des 4 provinces de l’île. Le rugby étant un sport venu d’Angleterre, dans l’Irlande de l’époque majoritairement catholique, c’était donc un sport joué principalement par les protestants. Et l’équipe nationale était donc composée d’une majorité de protestants, de Dublin et du Nord de l’Irlande.
  • Dès 1883, l’équipe de rugby irlandaise s’est jointe à l’Angleterre, au Pays de Galle et à l’Ecosse pour jouer le premier tournoi international européen, le tournoi des Home Nations, l’ancêtre du Tournoi des 6 Nations que nous connaissons aujourd’hui.
  • Le premier match international d’ampleur pour l’équipe de rugby irlandaise fût la rencontre, à domicile, des All Blacks en 1905 (défaite irlandaise), All Blacks qui étaient déjà redoutés à cette époque.
  • Au XXème siècle, entre la fin des années 60 et la fin des années 90, l’Irlande du Nord a connu une guerre civile qui s’étendait en fait également à la République d’Irlande, avec une frontière strictement gardée entre les deux, et des attentats commis des deux côtés de la frontière. L’équipe de rugby irlandaise a continué d’exister et de jouer pendant cette période, avec des joueurs Nord-irlandais qu’on laissait traverser pour aller jouer et s’entraîner en République d’Irlande.
  • En 1972, l’année d’un tristement célèbre Bloody Sunday en Irlande du Nord, l’Ecosse et le Pays de Galle ont refusé de venir jouer à Dublin, apeurés par la situation sur l’île et ce, même si le rugby en Irlande avait jusqu’alors toujours réussi à surpasser les divisions politiques.
  • Dans une interview, Willie John McBride, ancien international de cette époque résume bien la situation : « si on avait parlé de politique, on n’aurait pas pu jouer au rugby, et on n’aurait sûrement pas d’équipe irlandaise. C’est l’une des choses incroyables de ce sport dans ce pays, et pour ça, j’ai toujours été fier de jouer au rugby
  • En coupe du monde, l’équipe nationale de rugby irlandaise n’a jamais dépassé le stade des quarts de finale.
  • Le Triple Crown est un prix que peuvent gagner seules les équipes d’Angleterre, d’Ecosse, du Pays de Galles et d’Irlande, durant le Tournoi des 6 Nations. Pour le remporter, il faut vaincre les 3 autres nations participantes. Entre sa création officielle en 2006, et 2020, l’Irlande a remporté 4 fois ce trophée.
  • En 2019, l’équipe d’Irlande a pour la première fois été numéro 1 mondial au classement officiel World Rugby.

Quelques joueurs de rugby irlandais emblématiques

Tom Crean

Tom Crean est le premier joueur qui a marqué l’histoire du rugby irlandais international et dont on se souvient encore aujourd’hui. Il a fait partie de la première équipe irlandaise à remporté le Home Nations en 1894. Il avait la particularité à cette époque d’être le seul catholique de l’équipe nationale. Originaire de Dublin, il jouait en tant qu’avant pour l’équipe nationale. Il était aussi docteur et militaire.

A ne pas confondre avec son homonyme contemporain, qui lui, était un célèbre explorateur et navigateur originaire du Kerry! 😉

Willy John McBride

Un géant du rugby irlandais dans les années 60-70, Willy John McBride jouait en 2ème ligne et a été séléctionné 63 fois pour l’équipe du XV du Trèfle. Il a aussi été capitaine des Lions (sélection de joueurs internationnaux des îles britanniques) lors de tournées à succès dans l’émisphère Sud au début des années 70.

Keith Wood

Keith Wood était un gaillard de première ligne qui a porté le maillot vert durant les années 90 et pour lequel il a aussi été capitaine près d’une quarantaine de fois. Au poste de numéro 2, il a tout de même marqué 15 essais en équipe nationale, record mondial qu’il a gardé jusqu’à encore très peu de temps !

Ronan O’Garra

Ronan O’Garra, ou ROG comme on l’appelle familièrement en Irlande, est un demi d’ouverture (numéro 10) qui fait encore aujourd’hui parti des meilleurs buteurs de l’histoire du rugby mondial, non loin derrière un certain Jonny Wilkinson (Angleterre). Joueur du Munster, tout comme son complice Peter Strimmer (demi de mêlée international), les chiffres sont éloquents : 13 ans de carrière professionnelle, 130 séléctions en équipe nationale, et 1083 points marqués majoritairement au pied. Ronan O’Gara, légende du rugby mondial.

Brian O’Driscoll

Brian O’Driscoll, ou BOD comme on l’appelle affectueusement en Irlande, a été le principal capitaine de l’équipe de rugby Irlandaise pendant 10 ans jusqu’en 2012, il évoluait le plus souvent avec le numéro 13 dans le dos. Il a mis fin à sa carrière après 15 ans dans le rugby professionnel, 2 titres de champions des 6 Nations, et 141 sélections pour l’équipe d’Irlande.

Petit florilège de moments BOD en coupe du monde 😉 :

YouTube

En chargeant cette vidéo, vous acceptez la politique de confidentialité de YouTube.
En savoir plus

Charger la vidéo

Jonathan Sexton

Demi d’ouverture successeur de Ronan O’Gara, Jonathan Sexton a joué pour sa première sélection en équipe d’Irlande de rugby en 2009. Son jeu au pied d’une précision incroyable a rapidement effacé les doutes que pouvaient avoir les supporters de son prédécesseur. Joueur de Leinster depuis ses débuts en tant que professionnel, il a cependant passé 2 saisons dans le club français du Racing 92.


J’aurais bien sûr pu en raconter davantage sur le rugby irlandais, ses joueurs, des matchs historiques, les compétitions européennes… Mais mes doigts chauffent un peu à ce stade ! 😉 Par contre, vos commentaires, ajouts, compléments, avis d’experts ou d’amateurs du ballon ovale sont les bienvenus ci-dessous ! 😉

Et vous pouvez bien sûr partager cet article avec d’autres amoureux de rugby et/ou d’Irlande ! 😉

Si cet article vous a plu, vous pouvez en faire profiter vos contacts et partager :)
  • 170
  •  
  •  
    170
    Partages
  •  
    170
    Partages
  • 170
  •  
Posted in Sports en Irlande

4 Comments

  1. Boffet

    Mais non, mais non, bien au contraire ! Il n’avait pas le physique du talonneur « bibendum », d’ailleurs il y en a de moins en moins, aujourd’hui ils sont capables de courir à une vitesse incroyable (Bourgarit, pour la Rochelle). Kennedy c’était la grande Irlande des années 65, Roger Couderc l’appréciait beaucoup. Tu peux des photos de lui sur internet, sans problèmes.

  2. harmoniedescorpsfr

    Pour avoir pratiqué de nombreuses années ce sport fabuleux portant haut les valeurs humaines de partage, courage et fraternité, je ne peux être qu’admiratif du rugby Irlandais qui a fortement fait évoluer son niveau de jeu ces 30 dernières années. Merci pour cet article qui m’a fait découvrir le mystère des hymnes.

Laisser un commentaire