Menu Fermer

Ballybunion, l’oublié du Kerry

Falaises et plage Ballybunion Irlande

Envie de vous raconter un peu Ballybunion, où j’ai vécu, town au Nord du comté du Kerry, à l’embouchure du fleuve Shannon, sur la côte ouest irlandaise. Si vous êtes Irlandais, je sais que vous connaissez Ballybunion, touristiquement, au moins de nom. Alors le titre de cet article peut vous surprendre. « Ballybunion, l’oublié du Kerry« … par les visiteurs extérieurs. 😉

En effet, Ballybunion n’est pas dans les guides touristiques, et pour cause : même si doté de quelques kilomètres de plages de sable fin, de jolies falaises polychromes, d’un golf renommé où Bill Clinton et quelques autres célébrités viennent de temps en temps taper la balle, Ballybunion se trouve dans la partie agricole et plate du Kerry, loin des circuits prisés par Européens et Américains en mal de paysages bucoliques. Ballybunion eut pourtant son époque de gloire dans les années 80-90, mini station balnéaire locale pour des touristes de la working class de Limerick (à 1h de route) et des environs. Les vieux mobil-homes des terrains de camping à l’entrée du town en témoignent d’ailleurs encore, et les weekends de temps clément, ses pubs et plages attirent encore cette même population.

Vue sur côte Atlantique Kerry Irlande

Mon expérience à Ballybunion, dans le Nord Kerry

Comment j’y suis attérie ? Je revenais d’un voyage de plusieurs mois en Amérique du sud, j’avais laché ma collocation à Dublin avant de partir, et en rentrant, l’agence de voyage pour laquelle je travaillais m’avait demandé si je voulais bien reprendre à travailler pour eux, mais cette fois-ci, basée à Ballybunion, dans le Nord du comté du Kerry, dans le Sud-Ouest de l’Irlande. J’avais tout de suite accepté, voyant là l’opportunité de vadrouiller le Sud du pays, en long, en large, et en travers !

J’ai eu de la chance, cette année là, le temps fût exceptionnel, et je n’ai jamais connu ça autrement durant mes années irlandaises: de fin février à début juillet, le ciel était méditerranéen, bleu du matin au soir, stable, et même si certes, les paysages étaient magnifiques sous le soleil, je dois bien dire que j’en avais un peu marre de cette monotonie bleue (voir mon article sur le ciel irlandais pour comprendre 😉 ) !

Plage et ruines Kerry Irlande

En vivant à Ballybunion, j’en ai alors profité pour courir, au Sud, les côtes et péninsules vallonnées de West Cork, la péninsule de Dingle dans tous les sens, les autres montagnes du Kerry, les plages alentours de sable fin peu fréquentées et avec les montagnes de Dingle en papier peint, et vers le Nord, l’estuaire du fleuve Shannon, les falaises de Moher quelques fois, les côtes, le Burren aussi, évidemment. Oui, mes souvenirs de Ballybunion, ce sont principalement ça : des bouffées d’oxygène, de grands espaces, nombre de randonnées et vadrouilles ici ou là, des kilomètres de marche quotidienne sur les falaises ou pieds nus dans l’eau revivifiante de l’Atlantique !

Quelques lieux à découvrir à Ballybunion et dans les alentours

En terme d’accessibilité, Ballybunion se situe à 1h15 de voiture environs de Limerick, des falaises de Moher (via la traversée du Shannon en ferry depuis Tarbert), du village de Dingle sur la péninsule du même nom, et à 1h30 de l’aéroport de Shannon.

A Ballybunion

> Plages : Elles sont belles, grandes, de sable fin et se nomment Ladies Beach et Men’s Beach, séparées par un promontoire rocheux sur lequel sont perchées les ruines d’un ancien fort. La plage des Dames, et la plage des Messieurs, littéralement dans la traduction, puisqu’autrefois, on ne mélangeait pas les torchons et les serviettes ! 😉

Ballybunion Arche naturelle maritime Kerry Irlande

> Falaises : Un sentier part de Ladies Beach vers le Nord, il n’est pas long, mais est très scénique, et fait le tour d’une jolie crique (non-accessible) que l’on nomme Nun’s beach, la plage des nonnes, car surplombée d’un ancien couvent. Du haut des falaises, on peut observer les surfeurs, les gouffres et arches naturels… Et les goélands qui passent leur temps à surgir de sous nos pieds, lorsqu’ils s’amusent à se laisser porter par les courants d’air le long des falaises !

Concernant ces murailles de roche défiant l’Atlantique, depuis la plage, on peut accéder à leurs grottes (surtout lors de forts coéfficients de marée). En vivant sur place, j’ai aussi pu y acccéder par l’océan, à marée haute… en kayak de mer ! De chouettes souvenirs ! 🙂

> Golf : Considéré comme l’un des meilleurs greens d’Irlande, renommé chez les golfeurs internationaux, le golf de Ballybunion a accueilli, parmi les célébrités, Bill Clinton, Tiger Woods et, m’avait-on dit lorsque j’y vivais, sans pour autant que je le vérifie, un certain Michael Jackson (qui en 2006 s’était évadé en Irlande, du tumulte médiatique 😉 ).

Les plages du Nord Kerry

Si les alentours de Ballybunion ne sont certes pas des plus attrayants comparés au reste du comté surnommé « le Royaume », cette partie Nord du Kerry aux alentours de Ballybunion, a cependant quelques superbes plages à offrir. Je m’y arrêtais souvent, en revenant de randonner sur la péninsule de Dingle. J’aimais alors boucler la boucle, et, les pieds dans l’eau fraîche, observer au loin les montagnes sur lesquelles j’avais gambadé dans la journée… Le tout, souvent sous de magnifiques couchers de soleil !

Au Nord de Tralee, si vous aimez les plages sauvages comme l’Irlande sait en offrir à la pelle, prenez le temps d’allez vous balader sur Banna Strand, ou sur l’immense plage de Ballyheigue par exemple.

Plage de Ballyheigue, Kerry, Irlande

Le fleuve Shannon et son estuaire

C’est le plus long fleuve d’Irlande (360 km), et le fleuve Shannon se jète dans l’Océan Atlantique juste au nord de Ballybunion, l’estuaire du fleuve démarrant réellement vers Limerick. A quelques pas au Nord de Ballybunion, on peut donc trouver cette rivière large de quelques kilomètres, où il n’est pas rare d’apercevoir des dauphins venant s’aventurer depuis l’embouchure toute proche.

Au départ de Ballybunion, je me suis amusée quelques fois à me perdre sur les routes de campagne au plus proche du Shannon : Salleen Pier ou la micro île de Carrig Island par exemple, toute plate, qu’on rejoint par une toute petite route surélevée et où j’ai aimé me balader à pied avec un vent décoiffant, de ceux dont on peut s’attendre quand on se perd sur une île de l’embouchure d’un fleuve qui se jette dans l’Atlantique Nord…

Listowel et Tralee, village et ville du Kerry proches de Ballybunion

Respectivement à 15 et 30 minutes de route depuis Ballybunion, Listowel et Tralee sont deux charmants villages (« ville » pour Tralee, du haut de ses 25 000 habitants ! 😉 ), market towns vivants et commerçants qui fleurent bon la ruralité irlandaise (oui, même « la ville » de Tralee ! 😉 ). J’aimais me rendre à Listowel, son petit marché dont je ne me souviens plus quel jour de la semaine il tombait, et où j’achetais systématiquement du cheddhar à la Guinness, un fromage dont je raffole (je raffole d’un peu tous les fromages je confesse, une franchouillardise dont je ne me suis jamais défaite 😉 ).

Village coloré nord Kerry Irlande

Tralee est en réalité le town le plus important du Kerry, et j’ai beau plaisanter sur son statut de « ville », en Irlande, et dans le Kerry, s’en est une, avec toutes les commodités qu’on attend d’un tel lieu : hôpital, gare, de bons restaurants, musées, et même (surtout !) son propre festival international, le festival de la Rose of Tralee ! Une institution irlandaise depuis plus de 60 ans, un festival qui est l’emblème même des communautés irlandaises à travers le monde, et auquel nombre de jeunes filles du monde entier, et de descendance irlandaise, rêvent de participer.


Ladies Beach plage et falaises irlande

Voilà ! Si vous n’avez qu’une semaine à passer en Irlande, vous pourrez vous aussi oublier de passer par Ballybunion, car bien sûr, il y a des coins bien plus charmants sur cette belle île d’Irlande. Mais si vous avez le temps ou que vous avez déjà fait votre baptême d’Irlande avec les incontournables, si vous êtes curieux, si les nids de poules de diamètre s’approchant de celui du Piton de la Fournaise et bouchons causés par les tracteurs ne vous embêtent pas plus que ça, alors oui : ça vaut la peine de faire le détour, de sortir du « Ring of Kerry », et d’aller découvrir Ballybunion et le Nord du Royaume !

Bien d’autres photos et paysages de Ballybunion, du Kerry, et d’Irlande, sur le compte Instagram @racontemoilirlande !

Partagez, commentez et, si la curiosité vous dit, rejoignez-moi dans la newsletter mensuelle, j’y partage davantage encore… Pour continuer à en découvrir et en apprendre toujours plus sur l’Irlande ! 🙂

Si cet article vous a plu, vous pouvez en faire profiter vos contacts et partager :)
  • 139
  •  
  •  
    139
    Partages
  •  
    139
    Partages
  • 139
  •  
Posted in Idées Voyage et week-ends en Irlande, récits, Notre vie en Irlande

4 Comments

  1. Helene

    Je suis passée par Tralee en revenant de l’île de Valentia. J’avoue que je n’ai pas été emballé par la ville😬! Par contre, après avoir lu votre article, les alentours méritent que l’on s’arrête et que l’on prenne le temps de les découvrir😃. J’apprécie de sortir des sentiers battus et ce sont des lieux à retenir pour un prochain périple😃. Bon week-end😃

  2. Michel

    Coucou Aurélie,
    Espérant que ces journées proches de la délivrance annoncée ne soient pas trop angoissants ; les débats radiophoniques du moment (entre la rentrée du 12 avril stigmatisant profs et parents d’élèves autour des risques encourus… et le mini-scandale des vaccinations hors contrôle des profs d’une école privée…) peuvent être autant d’occasion de ne pas vivre tout cela tranquillement, même en Irlande 🙂
    Ton article sur Ballybunion est inattendu… et bienvenu (dommage quand même de ne pas pouvoir garder ce genre de petit secret bien gardé entre habitués … mais je comprends bien ton ultime plaisir de tout partager )
    Je souhaiterait ajouter que l’engouement pour la station date semblerait-il de bien avant les années 80… (même si j’ai pu la fréquenter trop peu souvent en 78-81) .. Je crois bien me souvenir que son apogée date des années 1930 avec sa ligne de chemin de fer dédiée (Listowel-Ballybunion) : https://www.lartiguemonorail.com/

    Par ailleurs, je ne sais pas si cela va pouvoir se faire, mais j’ai entendu sur une des radios irlandaises que j’écoute (peut-être Midlans 103) que Listowel essayait de relancer dès 2021 le Festival Folk qui a fait sa renommée parallèlement à son statut de capitale irlandaise du livre…

    MERCI de tout coeur de ton investissement

    • Aurélie Gohaud

      Merci Michel pour ces précisions, je ne pensais pas que Ballybunion avait connu une époque dorée il y a si longtemps ! Et pas de panique, ce n’est pas cet article qui rendra Ballybunion aussi populaire que le Connemara auprès des français, surtout que Michel Sardou ne chante plus ! 😉

Laisser un commentaire